Qui a vu Benjamin ?

Q9yFg

Qui a vu Benjamin ? s’inquiète Virginia, son assistante.

Introuvable ?

Benjamin est pourtant partout, à tous les étages, dans tous les studios, attentif à la moindre blessure de ses danseurs …

Il s’y perd encore un peu ce jeune et nouveau directeur 2.0 dans ce labyrinthe du Palais Garnier.

Un problème se pose d’emblée : il aimerait danser davantage dans son planning millimétré de directeur d’une institution à la française avec les corvées administratives que cela implique, qu’il découvre allant de surprises en surprises : menaces de grèves avant la première, manque de matériel, télévisions obsolètes, câbles introuvables ou inadaptés.

Tous ces ingrédients de stress quotidien qui rendent d’ordinaire irritables et tyranniques n’importe quel directeur d’institution face à la pression mal gérée, laissent Monsieur Millepied paradoxalement serein.

Calme, organisé et sûr de lui, il pratique un management à l’américaine, lunettes de soleil sur le nez, baskets aux pieds, iphone à l’oreille, mac sous le bras, jogging, Benjamin court pour rattraper le temps et faire de l’Opéra Garnier une institution moderne.

« On est en 2015 quand même !  » n’a-t-il de cesse de répéter, mi amusé mi agacé devant l’ampleur du dépoussiérage, mais jamais découragé par ce challenge qu’il s’est fixé !

Son objectif : redonner du plaisir aux petits rats et aux danseurs de l’Opéra National de Paris, rompre les rangs de cette armée hiérarchisée et trop figée, afin d’en faire ressortir les personnalités et la singularité de chacun, donner sa chance au corps de ballet et à la jeune génération de percer en renversant toutes les conventions académiques : styliste néerlandaise, chef d’orchestre de 25 ans, collectif de scénographes innovant, musique électronique « piano menaçante », ballerines qui s’entraînent en baskets, danseuse étoile métisse …

Après plusieurs mois de labeur à défaire les mauvaises habitudes de ses danseurs effacés derrière leur technique, il  parvient à faire des miracles et insuffle une vraie renaissance à sa jeune compagnie qu’il incite à lâcher prise pour prendre davantage de liberté et de plaisir à danser …

Le soir de la première de « Clear, Loud, Bright, Forward » son premier ballet en tant que Directeur de l’Opéra National de Paris est enfin arrivé !

Les corps se libèrent, les sourires se décrispent, le bonheur d’être tous ensemble est palpable … La chorégraphie est explosive, vivante ! La relève est en marche ! Une page de l’histoire de la danse est tournée.

Mais qui a vu Benjamin ? s’inquiète Virginia, son assistante.

Malheureusement, Benjamin Millepied vole déjà vers d’autres horizons … loin de l’Opéra Garnier …

Désormais on cherche Aurélie …

Relève : histoire d’une création

Un film de Thierry Demaizière et Alban Teurlai

SORTIE CINEMA 7 SEPTEMBRE 2016

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid8295-releve-millepied.html?vid=1338616

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s