Ambiance coupé-décalé à la rue princesse ! La compagnie N’SOLEH a enjaillé le TARMAC !

Jenny Mezile (im Hochzeitskleid)

Embouteillages rue princesse, dans le quartier de Yopougon (celui de Aya de la célèbre bande dessinée) à Abidjan, comme tous les soirs c’est la fête et on ne manquerait ce rendez vous sous aucun prétexte !

Chaque nuit, on se réinvente pour être les plus beaux dans ce théâtre en plein air.  Aucun accessoire n’est superflu, au contraire c’est la surenchère,  à qui sera le plus « tuné », « branché », « sapé »  pour parader, il faut se faire remarquer de la tête au pied dans ce défilé des extravagances.

Dans une scénographie remarquable imaginée par Jenny Mezile et Massidi Adiatou, le public du Tarmac est invité à vivre l’expérience depuis la scène, sur le plateau directement, transformé en maquis : boîte de nuit à ciel ouvert.

Tous les détails sont soignés : Dj en veste brillante, cassiers de bières, lumières qui clignotent, musique qui fait trembler les hauts parleurs, et bien sûr des danseurs incroyables qui s’affrontent lors de cette battle de la frime et du style. La rue princesse comme si on y était ! Pourtant cette rue mythique n’existe plus, elle a été rasée par les autorités ivoiriennes qui souhaitaient remettre un peu d’ordre à toute cette joyeuse pagaille ! Pourtant rien de bien méchant, certes l’alcool coule à flot, les jupes sont courtes et les filles se frottent un peu aux garçons, mais ça reste bon enfant, c’est l’amour qui triomphe et non la prostitution !  C’est pour rendre hommage à cette rue historique que Jenny Mezile et Massidi Adiatou ont imaginé ce spectacle.

Portés par les excellents danseurs de la Compagnie N’Soleh qui ont une énergie débordante, ce show digne des meilleures comédies musicales de Broadway, est un régal !  Loin des clichés de la danse contemporaine africaine et de ses thématiques favorites : la guerre, le sida, et la pauvreté, et très loin des clichés de la non-danse, on remercie la chorégraphe Jenny Mezile, de nous offrir un spectacle de danse qui danse avec une proposition positive d’une Afrique qui va de l’avant ! Cette pièce est incontestablement contemporaine : c’est un portrait optimiste en mouvement et en musique de la jeunesse abidjanaise d’aujourd’hui !

Pendant plus d’une heure s’enchaîne les acrobaties et les numéros de danse du voguing aux claquettes,  plongés dans cette ambiance coupé-décalé, on prie pour que la fête ne s’arrête jamais… mais les nuits sont courtes à Yopougon et la fête est déjà finie, pas le temps de dormir, demain matin  il faudra reprendre son quotidien : aller à l’école ou aller travailler, gagner quelques francs CFA pour compléter son look nocturne et payer quelques bières à ces amis la nuit suivante …

Lire aussi l’article de Virginie Ehonian sur son blog :

https://africanlinks.net/2015/05/06/la-cote-divoire-a-lhonneur-1-la-rue-princesse-ressuscite-au-tarmac/

Advertisements

Une réflexion sur “Ambiance coupé-décalé à la rue princesse ! La compagnie N’SOLEH a enjaillé le TARMAC !

  1. Pingback: La Côte d’Ivoire à l’honneur #1 : La Rue Princesse ressuscite au Tarmac |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s