Folk-S_Will you still love me tomorrow ?

Folks

Alessandro Sciarroni, n’en revient toujours pas d’avoir été adopté par le milieu de la danse. Originellement, sa famille à lui, c’était plutôt celle du théâtre, il n’est pas encore bien habitué à l’étiquette de chorégraphe, lui qui se définit comme un artiste trop minimaliste pour le théâtre et trop baroque pour les galeries, aime délocaliser des pratiques dans des lieux qui ne sont pas conçus et pas adaptés pour les recevoir.

Avec Folk-S_Will you still love me tomorrow ?, présenté pour la première fois en 2013, aux rencontres chorégraphiques de Seine Saint Denis, Alessandro Sciaronni, pose la question de la pérennité des danses traditionnelles et folkloriques. Il y répond philosophiquement : elles ne finiront pas tant qu’il y aura des gens pour les danser ou les regarder.

Il épure le folklore, pas de musique, pas de costume, juste le geste et rien que le geste répété jusqu’à l’épuisement pendant une heure trente de tension et de jeu avec le public. A qui résistera le mieux à cette danse hypnotisante et entêtante qui trouve ses racines dans la tradition bavoroise et tyrolienne du 19ème siècle. Les deux côtés résistent, piqués par la curiosité de savoir qui quittera en premier ou en dernier cette ronde infernale et rythmée.

Ça commence doucement, puis le corps rougi, les visages se crispent, la concentration est toujours à son paroxysme, les claques répétées sur les cuisses nues laissent des marques, la sueur gagne du terrain et mouille presque intégralement les vêtements des danseurs performeurs usés mais tenaces comme si leurs jambes dansaient seules tellement la mécanique répétée a été intégrée.

Magnifique communion, union dans l’effort physique et mental, ils se regardent et s’encouragent, se sourient et trouvent ainsi la force de continuer. Ils souffrent mais s’exécutent inlassablement et avec la même belle énergie. Il y a une grâce et une beauté dans cette répétition du geste devenu sacré.

Alessandro Sciarroni, chef d’orchestre de cette performance merveilleuse est le premier à quitter le cercle.

Au bout d’une heure 20, ils ne sont plus que deux, le duo face à face s’encourage du regard bientôt mouillé des larmes des derniers efforts, les deux hommes éprouvés sortent du plateau ensemble et vainqueurs !

medias_file_w355_SciarroniFolksandreamacchia16web1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s